Etes vous pour ou contre les médecines douces ?

Comment sont remboursées les prestations de médecines non conventionnelles ?

Est-il avantageux de souscrire à assurance santé complémentaire pour les remboursement des prestations de médecine douce ?

Médecine non conventionnelles – doctissimo

surcomplémentaire médecine douce

Qu’est-ce que la médecine douce ?

La médecine douce, ou médecine naturelle, est une forme de médecine non-conventionnelle au sens où elle est en désaccord avec la médecine  » classique  » enseignée à l’université.

De quelle manière va-t-elle à l’encontre de la médecine conventionnelle ?

La définition même de la médecine douce est l’opposée de celle de la médecine conventionnelle. En effet, la médecine douce est une médecine qui aide à la guérison sans avoir recours aux substances chimiques. C’est à dire qu’elle va se diriger vers des méthodes naturelles pour guérir l’individu. C’est le cas par exemple de la luminothérapie, traitement par la lumière, ou l’aromathérapie par les huiles essentielles. Il en existe cependant des centaines d’autres. Certaines médecines douces, dites préventives, sont mêmes employées avant toute apparition de symptôme. Elles ont pour but de protéger le corps de futurs maux, en mettant celui-ci en harmonie avec ses énergies, c’est le cas notamment du magnétisme.

La médecine douce est-elle un effet de mode ?

Beaucoup de personnes sont sceptiques face à cette médecine non conventionnelle. La raison principale de ce scepticisme est que celle-ci n’est pas enseigné dans les universités classiques. Parfois même, les praticiens n’ont pas de réel diplôme et s’appuient uniquement sur des pratiques qu’ils ont observé et expérimenté. Beaucoup de pratiques ne sont pas officiellement reconnue en France, comme la naturopathie. Pourtant, certaines de ces pratiques non conventionnelles sont parfois très bénéfiques pour de nombreux patients. Si l’on en croit les témoignages des nombreuses personnes ayant recours à ce genre de soin, ils seraient parfois encore plus efficace que la médecine conventionnelle. Et moins dangereux pour l’organisme sur bien des points.

Il est donc raisonnable de penser que les médecines douces ne sont pas un effet de mode, bien au contraire. Celles-ci sont les premières formes de médecines utilisées par l’homme. Bien avant l’apparition de la médecine classique que l’on pratique aujourd’hui, les hommes se servaient des plantes. Les Grecs, les Egyptiens, et de manière générale toutes les anciennes civilisations utilisaient les plantes à des fins médicinales. Beaucoup des principes actifs de la médecine moderne ne sont que des reproduction chimiques de molécules naturelles existantes. Mais pour des raisons de quantité et de facilité elles sont créées synthétiquement en laboratoire. Le paracétamol par exemple n’est qu’une synthèse chimique du salicylate issu de l’écorce de saule. On peut donc dire que la médecine naturelle est en réalité la mère de la médecine moderne.

Mais alors, comment faire la part des choses entre bonnes et mauvaises pratiques ?

Cette question est judicieuse, dans la mesure ou certaines pratiques ne sont pas reconnues par l’état, il est logique d’être réticent. Cependant il faut savoir que beaucoup d’entre-elles sont pratiquées par des professionnels officiellement reconnus. C’est le cas des médecins pratiquant l’acupuncture, ou l’ostéopathie. Pour les pratiques moins répandues comme le magnétisme, les médecins généralistes sont interdis de conseiller à leur patient de consulter ce genre de médecins, car ceux-ci ne sont pas reconnue par l’Académie de médecine. Libre à vous cependant de mener vos propres recherches sur un praticien du domaine de votre choix et d’y avoir recours.

Comment suis-je remboursé par ma mutuelle si je veux y avoir recours ?

Si vous décidez d’avoir recours à ce genre de pratiques, le remboursement dépendra de votre mutuelle et de votre surcomplémentaire santé. Certaines mutuelles remboursent toutes les pratiques possibles, d’autre uniquement les pratiques reconnues par l’Académie de médecine. Pour plus d’informations sur les modalités de remboursement de la complémentaire Mut Direct, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessus, ou à nous contacter directement via la section Contact.

En conclusion, la médecine douce n’est pas un mal qu’il faut endiguer. Au contraire, dans certains cas elle est très bénéfique car naturelle et efficace. Il est cependant essentiel d’être prudent quant au choix du praticien, et de faire attention aux imposteurs, car il s’agit du sujet le plus important, votre santé.

21 septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>